Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Que faire si vos annonces publicitaires Facebook sont refusées ? 

Sommaire

Si vous êtes ici c’est que vous venez probablement de rencontrer une des situations les plus frustrantes avec la publicité Facebook (mais croyez-moi ce n’est pas la pire).

Vous avez passé votre temps à créer une publicité au top pour mettre en avant votre dernière offre.

Mais quelques minutes après l’avoir lancée, vous recevez cet e-mail…

Désagréable, n’est-ce pas ?

Mais il faut rester calme ! Malheureusement, c’est quelque chose qui vous peut vous arriver souvent sur Facebook Ads…

Et le tout est de savoir comment gérer cette situation ! Car il ne faut surtout pas l’ignorer, ni faire n’importe quoi.

Sinon vous courrez le risque d’avoir votre compte publicitaire Facebook désactivé.

Vous privant ainsi de cette plateforme extrêmement avantageuse pour votre stratégie digitale…

En fait pour éviter d’en arriver là, la solution est relativement simple et je vais vous la partager dans cet article.

Pourquoi Facebook refuse vos publicités

Le but de Facebook en tant que réseau social est de maximiser son nombre d’utilisateurs actifs.

Pour cela, il faut que les utilisateurs aient une bonne expérience et aient envie de revenir.

Et ceci se joue en grande partie sur le contenu disponible et la sécurité de chacun.

Car si les utilisateurs ont l’habitude de voir du contenu offensant ou qu’ils ont été à plusieurs reprises arnaqués/piratés, ces mauvaises expériences les feront fuir tout simplement.

Voilà pourquoi Facebook a mis en place des règles publicitaires pour protéger ses utilisateurs et éviter les abus de la part des annonceurs.

Ces règles ont d’ailleurs été durcies (et continuent de l’être régulièrement) suite aux différents scandales tels que Cambridge Analytica.

Ou encore les publicités Facebook utilisées pour influencer les élections présidentielles des Etats-Unis en 2016.

Exemples de publicités Facebook utilisées pour influencer les élections américaines de 2016
Quelques publicités Facebook utilisées en 2016 pour influencer les élections présidentielles américaines.

Il en va de votre responsabilité de les respecter. La première étape est donc de prendre connaissance de ces règles publicitaires.

Par exemple, elles interdisent la promotion de certains types de produits comme le tabac, l’alcool, les armes, les contenus sexuels, etc.

Elles réglementent aussi la façon d’écrire le contenu de vos publicités.

Règles publicitaires Facebook contre la promotion du tabac
Exemple de la réglementation à propos de la promotion du tabac.

Et n’espérez pas une seconde pouvoir les contourner car l’algorithme de Facebook est extrêmement puissant. Il sait même analyser le contenu d’une image ou d’une vidéo !

Vous devez donc à tout moment vous assurer que l’ensemble de vos contenus publicitaires et de vos pages de destination soient conformes à ces règles.

(Et par expérience, je peux vous dire que ça s’oublie vite. Voilà pourquoi l’idéal est de vous préparer une checklist à parcourir avant le lancement de chaque campagne)

Trop de refus entraînera la désactivation de votre compte publicitaire

En fait, Facebook assigne un score de risque à chaque compte publicitaire (et même à chaque utilisateur et page Facebook). 

En fonction de votre utilisation de la plateforme, des infractions que vous commettez et des éventuels signalements de la part de la communauté, votre score augmente (ou diminue, à vrai dire personne ne sait exactement comment cela fonctionne).

Et lorsque vous atteignez un certain seuil, Facebook restreint votre accès à certaines fonctionnalités de la plateforme.

En l’occurrence, ils peuvent désactiver votre compte publicitaire si vous obtenez trop de publicités refusées.

Voilà pourquoi c’est extrêmement important de vous assurer que vos publicités respectent leurs règles !

Mais pas que !

Car comme je vais vous l’expliquer plus loin dans cet article, Facebook désactive souvent des publicités par erreur

Même lorsque vous aurez tout fait pour respecter les règles…

En réalité, pour maximiser vos chances de conserver votre accès à Facebook Ads, vous n’avez pas d’autre choix que de montrer patte blanche. Et faire tout en votre pouvoir pour prouver votre bonne volonté.

C’est-à-dire que lorsqu’une de vos publicités est refusée, vous devez tout faire pour qu’elle soit finalement approuvée. (je vais vous expliquer comment dans un instant)

Si vous ne faites rien, c’est comme si vous plaidiez coupable. Et par conséquent votre score de risque en prendra un coup.

C’est donc indispensable de suivre la procédure présentée dans le reste de cet article si vous voulez conserver votre accès à cette plateforme publicitaire extrêmement performante !

Si votre compte publicitaire est déjà désactivé, j’ai créé un épisode de podcast dans lequel je vous explique la procédure à suivre pour récupérer votre compte.

Que faire concrètement en cas de refus ?

Remarque : Facebook est une plateforme qui évolue énormément. C’est donc probable qu’au moment où vous lisez cet article, certains screenshots et procédures ne soient plus totalement d’actualité. Mais quoiqu’il arrive, la logique de la démarche et les concepts présentés ci-dessous restent vrais.


Lorsqu’une de vos publicités est refusée, c’est généralement qu’une ou plusieurs règles publicitaires n’ont pas été respectées

Avant de foncer pour relancer une nouvelle campagne, vous devez absolument comprendre quelle(s) règle(s) est/sont en cause.

Pour cela, voici la procédure à suivre :

  1. Rendez-vous dans le Gestionnaire de Publicités
  2. Ensuite, identifiez la campagne mise en cause et affichez les publicités qui la composent
  3. Ouvrez les publicités refusées et vous verrez un message vous expliquant la ou les règle(s) publicitaire(s) non respectée(s) selon Facebook.
Facebook Ads notification refus de publicité
Message indiquant la raison du refus de la publicités ainsi que quelques indications pour aider à régler le problème.

Remarque : ceci est désormais possible également via l’outil “Qualité de compte” accessible dans le menu de votre compte Business Manager. Cependant, j’ai remarqué que d’un compte publicitaire à l’autre, les fonctionnalités de cet outil sont différentes. Le plus simple pour l’instant (selon moi) est donc de passer par le Gestionnaire de publicités.

Menu Facebook Business Manager

Vous pouvez aussi y accéder en cliquant sur le lien renseigné dans l’e-mail de notification de refus envoyé par Facebook.

A la lecture de cette info, 2 cas de figures peuvent se présenter :

Cas n°1 : Vous remarquez que votre pub ne respecte effectivement pas la ou les règles mentionnée(s)

Dans ce cas, vous pouvez simplement modifier la partie de contenu que vous identifiez comme problématique. 

ATTENTION, je vous conseille de faire ceci uniquement si vous voyez effectivement que vous êtes en tort. Dans le cas contraire, je vous invite à passer immédiatement au point n°2.

Assurez-vous bien de faire les modifications dans la publicité refusée.

Et SURTOUT, ne cliquez sur le bouton vert “Publier” que lorsque vous êtes sûr(e) et certain(e) d’avoir corrigé toutes les erreurs que vous avez identifiées dans votre publicité et votre page de destination (ou landing page).

Toutes les modifications que vous faites dans le gestionnaire de publicités s’enregistrent automatiquement en brouillon, donc pas de panique.


QUELQUES EXEMPLES

Pour vous donner un exemple, la publicité d’un client avait été refusée car elle faisait référence à du contenu interdit : les attributs personnels.

Souvent, cette règle est transgressée lorsque le contenu de la publicité ou de la landing page affirme ou suggère que les lecteurs ont certaines caractéristiques telles qu’une maladie, une orientation sexuelle ou religieuse. 

Lorsque vous republiez la publicité modifiée, elle repassera à nouveau par le processus d’approbation de Facebook.

Si vous avez effectivement identifié les bonnes erreurs, alors votre pub sera approuvée.

Par exemple, dans le cas de notre client cité juste avant, la publicité incriminée contenait la phrase :

“Soulagez vos articulations naturellement grâce au Silicium Organique dès aujourd’hui”

Et la landing page contenait à plusieurs reprises des mentions telles que

  • Découvrez comment relancer la réparation de vos cartilages
  • Diminuez vos douleurs à long terme
  • « Retrouvez une vie plus confortable »
  • etc.

La solution a donc été de réécrire l’ensemble du contenu des pubs et de la landing page de manière impersonnelle. Donc sans dire explicitement que le lecteur a des problèmes d’articulation.

Voici un exemple de publicité modifiée et acceptée par Facebook après republication:

Publicité Facebook acceptée
Exemple de publicité Facebook acceptée après un premier refus car le texte suggérait que la cible avait des problèmes d’articulations avec des phrases telles que « Soulagez vos articulations naturellemment… ».

Comme vous pouvez le voir, à aucun moment ce texte dit explicitement que le lecteur a des problèmes de santé. On limite l’utilisation du “vous” au strict minimum. 

A la suite de ces modifications, ce contenu publicitaire a pu être diffusé pendant plusieurs mois sans aucune interruption de la part de Facebook.

Un autre exemple est la publicité d’un client refusée à cause d’une pancarte présente dans l’image utilisée :

Image de publicité refusée par Facebook Ads
Zoom d’une pancarte contenue dans l’image d’une publicité refusée par Facebook.

Ici, le problème est que le texte de cette pancarte parle de régime et s’adresse directement au lecteur en suggérant qu’il a des problèmes de poids.

Facebook déteste ça !

Nous avons donc remplacé cette image et les publicités ont été acceptées directement.

Et un voici un 3ème exemple de contenu problématique pour la route :

Image de publicité refusée par Facebook Ads
Autre exemple d’une image qui a causé le refus d’une publicité Facebook.

Alors, quel est le souci ici ?

Vous l’avez ?

Eh bien, c’est simplement la présence du mètre-ruban autour de la pomme qui suggère la promotion de régimes !

Il n’est pas super évident je l’avoue…

J’ai moi-même été surpris quand cette publicité a été refusée.

Vous l’aurez compris, il faut être très prudent et extrêmement attentif !

Et si malgré vos précautions et modifications, vous obtenez d’autres refus… vous vous retrouverez probablement dans le 2ème cas de figure…


Cas n°2 : Vous ne comprenez pas du tout pourquoi des règles sont considérées comme transgressées (la situation la plus courante malheureusement…)

Si malgré la révision (et la modification) de vos contenus publicitaires et de votre landing page, le refus de Facebook ne vous semble pas du tout justifié…

Ou si vous ne le comprenez pas du tout…

La solution est assez simple :

Vous pouvez demander un examen supplémentaire de votre pub (qui sera parfois fait manuellement plutôt que par l’algorithme). 

Il vous suffit de cliquer sur le bouton “Demander un examen” indiqué par Facebook.

Si le refus était injustifié (ce qui arrive régulièrement), votre publicité sera approuvée.

Dans le cas contraire, vous obtiendrez un nouveau refus

Et très souvent, ceci s’accompagne par l’interdiction de modifier à nouveau la publicité en cause.

Il vous reste alors un dernier recours

Pas de panique ! Il y a toujours une solution !

QUE FAIRE SI FACEBOOK BLOQUE TOTALEMENT VOTRE PUBLICITÉ APRÈS VOTRE DEMANDE D’EXAMEN ?

Vous venez d’introduire une demande d’examen auprès de Facebook (comme indiqué dans la section précédente) et pas de chance…

Facebook décide de maintenir sa décision et bloque totalement la possibilité de modifier votre pub à nouveau.

Ce n’est surtout pas le moment de baisser les bras ! 

Car pour rappel, un compte publicitaire entaché de publicités refusées vous rapproche à chaque fois un peu plus de la désactivation définitive de votre compte.

La meilleure chose à faire dans ce cas, est de contacter directement le support Facebook via leur live chat.

Ceci vous permettra d’entrer directement en contact avec une véritable personne, plutôt que de traiter avec un programme.

ATTENTION, apparemment cette fonctionnalité ne serait pas accessible à tous au moment où j’écris cet article.

Pour accéder au Live Chat, voici la procédure à suivre :

  1. Rendez-vous sur le centre d’assistance
  2. Là, cliquez sur “Premiers pas”
  1. Vous arriverez sur une page où il vous est demandé de sélectionner la catégorie d’aide recherchée. Choisissez “Publicités” par exemple.
  1. Vous verrez alors en bas de page un bouton “Discuter avec un représentant”. Cliquez simplement dessus et vous serez redirigé vers un nouvel onglet où une conversion Messenger avec un représentant Facebook sera lancée.

Vous pouvez alors expliquer au représentant que vous ne comprenez pas pourquoi votre publicité est refusée malgré vos modifications et votre demande d’examen supplémentaire.

Assurez-vous bien de rester courtois et de ne pas rejeter la faute sur Facebook.

Vous avez affaire à un humain avec des émotions et c’est lui ou elle qui a le pouvoir dans cette situation. 

Donc partez du principe que vous êtes responsable et expliquez simplement que vous ne comprenez pas la cause du refus et que vous aimeriez une explication détaillée pour éviter que cela se reproduise.

Si vous tombez bien, le représentant saura vous donner une explication plus claire concernant la raison du refus.

Par exemple, récemment nous avons eu cette explication à propos du refus de la publicité d’un client :

Réponse de la part du support Facebook
Ceci est une réponse que nous avons reçu de la part de Facebook via le Live Chat après qu’une publicité ait été bloquée plusieurs fois.

Si par malchance vous ne parvenez pas à contacter le chat, la dernière option possible est de vous rendre dans l’outil de qualité de compte

Là vous pourrez trouver les publicités refusées et avec un peu de chance Facebook vous proposera de les contacter pour faire un appel de leur décision*. 

Comme pour le chat, assurez-vous de ne pas passer vos nerfs dans votre message. Restez courtois et expliquez clairement la raison de votre prise de contact.

*Je tiens à rappeler que Facebook change régulièrement sa plateforme et leurs procédures. Je n’ai personnellement plus vu la possibilité de faire un appel après avoir introduit une demande d’examen. Cependant certaines personnes y auraient encore accès.

Si malgré tout ça, vous ne parvenez pas à avoir une réponse de Facebook et/ou que votre publicité reste refusée (et bloquée)…

Il ne vous reste plus qu’à supprimer la publicité en cause !

Ceci permettra de l’effacer de la base de données de Facebook et réduire l’impact sur votre score de risque.

Mais attention, ne faites ceci qu’en dernier recours ! 

Car comme je l’ai expliqué en début d’article, vous devez tout faire pour démontrer vos bonnes intentions à Facebook.

Et ceci se fait notamment en corrigeant les publicités problématiques et en prouvant votre innocence lorsque nécessaire.

11 astuces pour éviter le refus de vos publicités à l’avenir

Forcément il n’y a pas de formule miracle…

Vous devez suivre leurs règles avant tout !

Ensuite, il y a aussi quelques best practices que vous pouvez implémenter pour éviter d’attirer les foudres de l’algorithme. 

En voici quelques-unes :

#1

Votre landing page doit contenir des liens vers d’autres pages de votre site pour éviter de “prendre au piège” les visiteurs


Le lien obligatoire est celui vers votre politique de confidentialité.

C’est aussi préférable d’ajouter un lien ou deux de navigation vers par exemple la page Contact, A propos et vers vos mentions légales.

Ceci dans le but de prouver à Facebook que vous êtes un réel business.

#2

Le nom de domaine de votre landing page devrait correspondre à celui de votre site principal (un sous-domaine convient également)


D’après plusieurs experts, l’algorithme Facebook ne se contenterait pas d’analyser votre landing page.

Il analyserait également plusieurs pages publiées sur le nom de domaine utilisé.

Ceci à nouveau dans le but de vérifier si vous êtes un réel business.

Evitez donc d’utiliser un nom de domaine créé uniquement pour une campagne et ne contenant que votre landing page.

Créer un sous-domaine pour une campagne ne pose pas de problème tant que les pages utilisées redirigent vers le site principal.

#3

Le contenu de la publicité doit être cohérent avec celui de la landing page


Assurez-vous que l’offre présentée dans la publicité soit identique à celle de la landing page (ex : si vous annoncez -20% dans votre publicité, cette mention doit être clairement visible sur la landing page).

Aussi, le style d’écriture et le design de la pub devrait correspondre à celui de la landing page.

Une simple astuce est d’utiliser comme image publicitaire, une image présente dans votre landing page.

#4

N’utilisez pas de popup de sortie (ou avec délai) sur votre landing page


Un popup de sortie est une fenêtre qui s’ouvre lorsque le visiteur s’apprête à quitter une page.

Tandis qu’un popup avec délai est simplement une fenêtre qui s’ouvre après un temps défini.

Facebook ne veut surtout que vous utilisiez cela car ça impacte négativement l’expérience utilisateur.

Par contre, vous pouvez sans problème utiliser ceux s’ouvrant à la suite d’une action des visiteurs, par exemple le clic sur un bouton.

#5

Si votre landing page contient des témoignages, ajoutez une clause de non responsabilité en bas de page


Ceci est important pour éviter que Facebook considère que vous diffusez un contenu trompeur. 

Voici 2 exemples de disclaimers que nous avons ajouté sur les landing pages de clients :

#6

Ajoutez un disclaimer expliquant que votre page de destination n’appartient pas à Facebook


Plusieurs experts de la publicité Facebook recommandent de faire cela pour ajouter une sécurité supplémentaire.

Voici un exemple que vous pouvez copier-coller :

Ce site n’appartient pas à Facebook et n’est pas affilié à Facebook Inc.
Le contenu de ce site web n’a pas été vérifié par Facebook.
Facebook est une marque déposée de Facebook, Inc

#7

Le contenu de la publicité doit être positif


Facebook veut que ses utilisateurs se sentent bien. Vous devez vous assurer que le contenu soit rédigé d’une manière positive.

Evitez donc les discours catastrophistes et focalisez-vous sur les bénéfices de la solution que vous apportez.

C’est également vrai pour les images et vidéos ! 

#8

Le contenu de la publicité doit exprimer sans ambiguïté ce qui est proposé


Evitez de faire des textes surexploitant la curiosité du type “Vous n’en croirez pas vos yeux lorsque vous aurez lu ceci…”.

Le message doit être le plus clair possible.

#9

Le contenu de la publicité devrait contenir le moins d’emojis possible (voire évitez-les complètement !)


A plusieurs reprises, des représentants Facebook m’ont dit de faire attention à cela.

Récemment, l’un d’entre eux m’a même signalé que c’était interdit d’utiliser des emojis dans les pubs.

Vous devez minimiser leur usage et ne surtout pas les utiliser dans le but d’attirer l’attention comme ceci par exemple :

N’utilisez pas des emojis pour attirer l’attention de façon exagérée.

#10

Le contenu de la publicité ne devrait pas contenir d’URL


C’est aussi un des conseils les plus courants que les représentants Facebook m’ont partagé lors de mes derniers échanges.

#11

Ajoutez un 2ème moyen de paiement à votre compte publicitaire


Plus d’une fois j’ai eu la mauvaise surprise d’un compte publicitaire bloqué à cause d’un moyen de paiement arrivé à sa date d’expiration…

Par prudence, ajoutez-en un autre !

C’est aussi utile au cas où votre moyen de paiement principal était refusé pour une raison ou l’autre.


Si vous respectez déjà tout ceci en plus de vous assurer de suivre les règles publicitaires, vous aurez déjà fortement limité les risques !

A côté de tout ça, il y a également d’autres best practices à suivre pour maximiser les performances de vos campagnes publicitaires Facebook et limiter les risques de désactivation de votre compte.

D’ailleurs, il y en a tellement que je me suis créé une checklist que je parcoure désormais avant le lancement de chaque campagne.

Je l’ai adaptée pour que chacun puisse l’utiliser à sa façon. 

Vous pouvez la télécharger gratuitement en cliquant ici.

J’espère que cet article vous aura plu !

Si vous avez la moindre question ou remarque, vous pouvez me les partager en commentaire ci-dessous.

A très bientôt,

Jean-Christophe Pâque

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Jean-Christophe Pâque
Jean-Christophe Pâque
Co-fondateur d'Odysem et consultant en marketing digital orienté résultats. Je suis spécialisé dans l'élaboration de stratégies marketing de croissance, la publicité et la création de contenu. Originaire de Liège (Belgique), je suis passionné de voyages, musique électronique, développement personnel et gastronomie. LinkedIn | Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *