fbpx

Règles publicitaires Facebook : comment éviter les problèmes

Pour faire connaître votre activité, augmenter le trafic de votre site web et atteindre de nouveaux clients, votre stratégie marketing passe par la publicité Facebook. Avec 2,912 milliards d’utilisateurs actifs mensuels sur la plateforme de Mark Zuckerberg, il serait dommage de passer à côté de cette aubaine 😉.

Soit, vous débutez et vous ne savez pas par où commencer.

Soit, vous avez mis les mains dans le cambouis. Alors, vous créez une publicité pertinente, vous prenez en main le compte publicitaire Facebook, puis vous diffusez votre annonce… Mais tout ne se passe pas comme prévu. Vous vous retrouvez avec ce fameux message « Certaines de vos publicités ont été rejetées« , ou pire, « Votre compte publicitaire a été désactivé« .

Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, il est important de comprendre l’ensemble des règles publicitaires de Facebook pour éviter les problèmes.

Car oui, malheureusement, ces situations arrivent très (trop!) souvent. Et même aux meilleurs d’entre nous. Personne n’est épargné. Alors, autant suivre le guide tout de suite. Je vous explique tout sur les règles publicitaires Facebook pour vous aider à créer des campagnes sponsorisées Facebook Ads optimisées.

Quelles sont les règles publicitaires Facebook Ads ?
Pas de panique, je vous explique les différentes règles dans un instant 😉

Les règles publicitaires Facebook, qu’est-ce que c’est ?

Les règles publicitaires de Facebook sont un ensemble de principes qui servent à encadrer la diffusion de publicités sur le réseau social. Elles fournissent des informations sur les bonnes et les mauvaises pratiques en ce qui concerne le contenu publicitaire.

Ces règles existent pour assurer aux internautes (particuliers comme entreprises) que Facebook est un lieu sûr et fiable pour des activités commerciales. Chaque publicité est examinée en fonction de ces règles.

Si les règles publicitaires de Facebook ne sont pas respectées, vous pouvez subir plusieurs sanctions de la part de Meta. Vous aurez des restrictions quant à l’utilisation de votre profil, de vos Pages et de vos comptes publicitaires. Je vous en énonce quelques-unes :

  • annulation de la publication des Pages associées,
  • désactivation des publicités existantes lorsque la page associée n’est plus autorisée à diffuser des publicités,
  • impossibilité de diffuser de nouvelles publicités,
  • impossibilité de fusionner des Pages,
  • interdiction de diffuser des publicités portant sur un enjeu social, électoral ou politique.

Vous l’aurez compris, pour assurer le bon fonctionnement de votre compte et de vos publicités, on reste dans les clous 😉. Il vaut mieux suivre à la lettre les conseils donnés par la plateforme de Marc Zuckerberg sur les types de contenus publicitaires autorisés.

Quelles sont les règles publicitaires de Facebook ?

Au total, il existe 8 grandes catégories de règles publicitaires Facebook au moment où j’écris ces lignes :

  1. Les contenus interdits => Ces règles interdisent la promotion de produits et services illégaux, du tabac et produits liés, les armes, les contenus pour adultes, les fausses informations … À ce jour, il existe pas moins de 31 contenus interdits et la liste s’allonge toujours plus ! Donc consultez-les régulièrement pour éviter de tomber dans cette catégorie, car elle ne pardonne pas.
  2. Les contenus restreints => Ces règles cadrent la manière dont certains types de contenus peuvent être promus via la publicité. On y retrouve notamment l’alcool, les services de rencontre, les pharmacies en ligne, les médicaments, les soins de bien-être … Pour chacune de ces catégories, vous devez suivre des règles très strictes pour garantir l’approbation de vos publicités. Dans certains cas, vous devez même obtenir une autorisation de la part de Meta pour diffuser vos publicités.
  3. Les règles des publicités vidéos => Vous ne pouvez pas utiliser des vidéos avec du contenu visant à “perturber” les utilisateurs pour attirer l’attention. Par exemple, ajouter un effet stroboscopique en début de vidéo. Il existe aussi des restrictions concernant les bandes-annonces de films, émissions, séries ou encore jeux vidéos destinés à un public adulte.
  4. Les règles de ciblage => Ces règles empêchent notamment d’utiliser les options de ciblage pour discriminer, harceler, provoquer ou dénigrer des groupes d’utilisateurs. Par exemple, exclure de votre audience les personnes d’une certaine origine ethnique, les femmes enceintes, les homosexuels, etc.
  5. Les règles de positionnement => Le contenu de vos pubs doit être pertinent vis-à-vis de vos produits/services et de l’audience ciblée. Il doit aussi représenter le plus clairement possible votre entreprise et les produits/services que vous vendez. Oubliez les photos de chatons si vous vendez des services comptables ! De plus, vous devez avoir une cohérence entre le contenu des publicités et celui des pages de destination ! Ici, le but est d’empêcher les annonceurs de tromper (et décevoir) les utilisateurs.
  6. Les règles de publicités à formulaire => Les publicités à formulaires vous permettent de récolter des informations de prospects à l’aide d’un formulaire directement intégré dans Facebook. Ainsi, les utilisateurs peuvent vous soumettre leurs informations sans devoir quitter Facebook. Vous pouvez par exemple récolter leur nom, prénom, adresse e-mail ou encore des réponses à des questions personnalisées.

    Mais vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez ! Ces règles limitent le type d’informations que vous pouvez recueillir. Par exemple, vous ne pouvez pas recueillir le numéro de compte, les antécédents criminels ou encore des informations médicales. Pour récolter ce type d’infos, vous devez demander une autorisation préalable à Meta.
  7. L’utilisation des ressources de marque => Meta veille très fortement à la protection de ses noms de marques. Vous ne pouvez pas mentionner “Facebook”, “Instagram” ou même “Whatsapp” comme vous le souhaitez dans vos publicités. Par exemple, vous ne pouvez pas utiliser le logo Facebook et changer sa couleur dans l’image de votre publicité. Ici, le mieux est de ne tout simplement pas parler d’eux dans vos pubs.
  8. Les restrictions relatives à l’utilisation des données => Quelques réglementations à propos de l’utilisation des données publicitaires Facebook.
Règles publicitaires Facebook

Vous pouvez consulter l’ensemble des règles publicitaires Facebook directement sur leur site web. C’est d’ailleurs le meilleur endroit pour vous renseigner, car elles y sont régulièrement mises à jour !

Comme vous pouvez le voir, il y a énormément de règles à respecter… C’est lourd, mais c’est nécessaire. En tout cas, n’espérez pas une seule seconde pouvoir les contourner, car l’algorithme de Facebook est extrêmement puissant. Il sait même analyser le contenu d’une image ou d’une vidéo ! D’ailleurs, il existe même une règle publicitaire pénalisant les tactiques de contournement de Facebook Ads. Ça veut donc dire que leur algorithme sait identifier les tours de passe-passe 😉.

En tant qu’annonceur, vous devez à tout moment vous assurer que l’ensemble de vos contenus publicitaires et de vos pages de destination soient conformes à ces règles. (Et par expérience, je peux vous dire que ça s’oublie vite. Voilà pourquoi l’idéal est de vous préparer une checklist à parcourir avant le lancement de chaque campagne. On vous en a d’ailleurs préparé 3 ici.)

Quelles sont les publications interdites sur Facebook ?

Les contenus interdits sur Facebook sont très nombreux. Et il ne faut surtout pas rigoler avec ça… Car ils déclenchent immédiatement le refus de vos publicités, voire la désactivation de votre compte publicitaire ! Ici, Facebook ne fait pas d’exceptions. Peu importe le score de confiance de votre compte publicitaire.

Voici une liste non exhaustive des contenus interdits par les règles publicitaires de Facebook :

  1. Les contenus qui ne respectent pas les standards de la communauté. Par exemple les contenus haineux, la violence, les fraudes, la promotion du suicide, etc.
  2. La promotion de produits interdits sur la plateforme comme le tabac, les drogues, les armes, les munitions, les explosifs, les drogues illicites, …
Exemple d'application de la règle publicitaire Facebook sur les produits interdits
  1. Les contenus qui discriminent des personnes sur base de leur couleur, leur sexe, leur sexualité, leur âge, la religion, etc.
  2. La promotion de produits ou services pour adultes. En gros, il est interdit de promouvoir des sites pornographiques ou encore des sextoys.
  3. Les contenus visant les attributs personnels des personnes. Lisez bien celui-ci car vous risquez d’y être souvent confronté ! Selon Facebook, vous ne pouvez pas affirmer ou insinuer l’orientation sexuelle d’une personne, sa religion, son ethnie, sa santé physique ou mentale, sa situation financière, etc.

    En gros, vous devez absolument éviter des textes comme “Vous avez mal aux articulations ?”ou “Diminuez vos douleurs articulaires” car ils supposent un état de santé. La solution est d’écrire des textes “impersonnels” comme “Découvrez cette solution pour réduire les douleurs articulaires”. Malheureusement, il faut un peu aller à l’encontre des grands principes de Copywriting pour faire plaisir à Facebook…
  4. Les fausses informations (FAKE NEWS!).
Contenus interdits Facebook Ads
  1. Il est interdit d’exploiter des crises ou des questions politiques ou sociales controversées dans vos publicités. Par exemple, vous ne pouvez pas utiliser le débat du vaccin contre le covid dans votre contenu publicitaire 👀.
  2. Vos publicités ne peuvent pas rediriger vers des pages de destination non fonctionnelles. C’est-à-dire une page d’erreur 404, un fichier PDF, une page qui télécharge automatiquement un fichier sur l’ordinateur, les pages qui nécessitent de télécharger un logiciel pour accéder au contenu, etc.
  3. Vos publicités ne peuvent pas contenir de fautes de grammaire ou de ponctuation, ni des propos injurieux. Par exemple, évitez d’écrire “Deëèécooüùvrèéëz nôöos news t-shiïîrts” ou “T’en as marre de ton internet pourri ?”.
  4. Vos publicités ne peuvent pas utiliser de “tactiques de contournement”. Selon Facebook, il s’agirait de tactiques visant à contourner le processus d’examen des publicités. On y retrouve notamment l’utilisation de symboles Unicode dans le texte des publicités pour obscurcir des mots ou expressions. Ou encore le fait d’empêcher Facebook d’accéder à la page de destination. Faites très attention à ce dernier point ! Si vous faites de l’A/B testing et que vous divisez le trafic d’une URL pour le rediriger vers une autre, Facebook va considérer que vous essayez de l’empêcher d’accéder à la page de destination ! Donc ne faites jamais d’A/B testing basé sur des redirections d’URLs avec Facebook Ads.
Checklists Facebook Ads

Dopez les performances de vos campagnes Facebook Ads grâce à nos checklists

Quels sont les contenus de publicité soumis à des restrictions ?

À ce jour, il existe une dizaine de types de contenus publicitaires Facebook soumis à des restrictions. Voici un résumé concret :

Les contenus liés à l’alcool

Les contenus qui promettent les boissons alcoolisées ou ceux qui y font seulement référence sont très très très contrôlés. Tellement que nous les classons dans les contenus interdits. Toutes les publicités doivent strictement respecter :

  • les lois locales et nationales en vigueur (ça parait évident)
  • un ciblage par tranche d’âge (ça parait logique aussi)

Mais cela se corse avec :

  • un ciblage par pays qui accepte les conditions de ciblage de l’entreprise Meta et selon les lois locales. On oublie directement l’Égypte, la Norvège, la Turquie, la Thaïlande, la Lituanie ou encore les Émirats arabes unis… D’autres pays sont sur la liste, il faut rester vigilant.
  • Les codes industriels, les licences et les différentes directives, qu’elles soient locales, nationales, voire continentales (ex : Union européenne).

Pas si simple au final 🥵.

Les publicités pour des services de rencontre

Ce type de contenu peut être autorisé, seulement et seulement si, vous obtenez une autorisation écrite, en remplissant ce formulaire. Vos publicités doivent aussi respecter des conditions de ciblage des internautes de plus de 18 ans.

Certains services de rencontres sont totalement interdits de publicités sur Facebook. Il s’agit :

  • des relations transactionnelles comme le mariage par correspondance, l’échange d’argent ou de cadeaux;
  • des rencontres sexuelles comme les relations d’un soir;
  • de l’infidélité et des relations non-monogrammes.

Les publicités pour des jeux de hasard et d’argent en ligne

Avec un accord préalable et en respectant les lois en vigueur et un ciblage des personnes de plus de 18 ans, Facebook peut diffuser votre publicité.  

Les jeux de casino, dits sociaux, simulent des jeux d’argent comme le poker ou les machines à sous, mais ils ne proposent pas de gains d’argent ou d’équivalent. Ces publicités sont autorisées uniquement en ciblant des personnes de plus de 18 ans.

Vous pouvez introduire une demande pour diffuser ce genre de publicités via ce formulaire.

Les contenus liés aux pharmacies en ligne, aux médicaments en vente libre et aux médicaments sur ordonnance

Pour les pharmacies en ligne, en plus d’une autorisation de Facebook, elles doivent obtenir une certification LegitScript.

Pour les contenus liés aux médicaments en vente libre, les annonceurs doivent respecter :

  • les lois locales en vigueur,
  • les licences, réglementations et code de l’industrie,
  • des critères de ciblage selon l’âge et le pays.

Pour la promotion de médicaments sur ordonnance, vous devez demander une autorisation écrite à Meta.

Les publicités pour des services avec abonnement

Les publicités pour des offres par abonnement ne sont pas vraiment le dada de Facebook. Avec ces services, les reconductions automatiques ou des options d’achat sont fréquentes.

Pour éviter de mauvaises surprises aux internautes, Facebook applique plusieurs restrictions comme l’obligation de :

  • fournir un lien vers la politique de confidentialité sur la landing page,
  • afficher clairement le prix de l’offre sur la page de destination,
  • indiquer clairement les conditions générales de l’abonnement, par exemple en précisant « Abonnement requis » et les modalités d’inscription pour toutes annonces qui promouvant des offres d’essai gratuit.

Bref, il faut être le plus transparent et précis possible.

Les contenus pour des produits/services financiers et d’assurance

Dans ce cas, Facebook veille à ce que les annonceurs soient aussi clairs et transparents sur les tarifs, les frais, les taux d’intérêt… que sur l’identité même de la marque. Les informations divulguées doivent être détaillées et correctes.

Les publicités ne peuvent pas promouvoir des produits/services financiers et d’assurance aux personnes mineures. Par exemple, elles ont l’interdiction de promouvoir des services mensongers ou trompeurs comme la consolidation, l’annulation ou le rachat de prêts étudiants.

Enfin, une annonce ne peut jamais demander aux utilisateurs la saisie directe de leurs informations financières comme les informations de carte de crédit.

Les contenus de marque

Ici, il s’agit des contenus sponsorisés par des influenceurs par exemple. Ce genre de publicité doit identifier le produit, la marque et/ou le partenaire commercial. L’annonceur, le créateur ou l’éditeur de la publicité doit utiliser l’outil de contenu de marque. Cet outil permet de mettre en avant la page Facebook / Instagram de la marque présente dans le contenu sponsorisé.

Ceci permet de divulguer clairement qu’il existe un partenariat rémunéré entre la page qui crée le contenu et la marque mise en avant.

Exemple publicité Facebook avec contenu de marque

Les publicités liées à un enjeu social, électoral ou politique

Les lois en vigueur doivent être respectées et l’annonceur doit obtenir un accord préalable de Méta.

Les publicités pour des produits et services de cryptomonnaie

Ce type de contenu est très strict. Que ce soient des plateformes d’échange, des logiciels ou tout ce qui permet l’investissement dans des cryptomonnaies, leur monétisation, leur revente ou leur échange doivent avoir reçu une autorisation écrite préalablement à leur diffusion.

Les contenus sur les traitements d’addictions

Cette restriction vise principalement les États-Unis. L’annonceur doit avoir une autorisation de LegitScript et de Méta.

Les publicités liées aux soins esthétiques et au bien-être

Le ciblage des personnes de plus de 18 ans est un prérequis pour diffuser une publicité sur la perte de poids, l’intervention chirurgicale ou les compléments alimentaires.

Attention !

Certains des contenus restrictifs peuvent être diffusés à condition de demander l’autorisation au préalable à Facebook. Cela se fait par les divers formulaires disponibles sur cette page. Toutefois, cette autorisation  de Meta ne vous permet pas de faire tout et n’importe quoi !

Par exemple, chez Odysem, nous avons accompagné une entreprise active dans les services de rencontre, malgré l’autorisation, leurs publicités se faisaient très régulièrement refuser. Leur  compte publicitaire a aussi été désactivé plusieurs fois à cause de cela. Ceci alors que nous prenions toutes les précautions pour éviter ces problèmes ! Il faut donc rester très attentif et s’assurer de respecter l’ensemble des règles, surtout en ce qui concerne ce genre de contenu soumis à des restrictions.

La règle publicitaire des 20% de texte

Avez-vous déjà entendu parler de l’impitoyable règle des 20% de texte maximum qui régit les Facebook Ads ?

Cette « règle des 20% » a été instaurée en 2013. Facebook s’est rendu compte que les images contenant peu voire pas de texte étaient plébiscitées par les internautes. Une image épurée en texte rend le contenu de la publicité plus attractif. Cette règle force donc les annonceurs à répondre à cette exigence.

Bon, c’était il y a 9 ans. Qu’en est-il aujourd’hui en 2022 ?

Aujourd’hui, la règle des 20% a été modifiée. Votre publicité ne peut pas être refusée si vous ne la respectez pas. Mais, parce qu’il y a toujours un mais… si votre annonce a plus de 20% de texte, sa diffusion sera limitée, de manière significative dans certains cas.

Donc, mon premier conseil est de respecter cette règle en intégrant moins de 20% de texte. Si votre image n’a pas de texte, c’est plus simple.

Règle publicitaire Facebook des 20% de texte maximum dans une image
Petit rappel : qu’est-ce qui est considéré ou non comme du texte ? Oui, ils comptent comme du texte sur votre image :
  • le texte brut (obvious !),les nombres, les logos textuels, les filigranes.
À contrario, ces exceptions ne sont pas considérées comme du texte :
  • les infographies,les couvertures de livres et d’albums / les affiches de films, festivals, événements sportifs et spectacles,les images de produits dans lesquelles le produit entier peut être vu,les bandes dessinées.

Et si on jouait ? À votre avis, ces publicités respectent-elles la règle des 20% ?  

Exemple publicité Facebook conforme aux règles publicitaires

Sur la première, il y a du texte brut « new long can » et un logo textuel. La publicité doit être à la limite des 20%.

Sur la seconde, ce n’est clairement pas la marque Coca-Cola qui communique, mais un revendeur. Ici, il y a une multiplication du logo textuel et un bandeau écrit. Les 20% sont largement dépassés. Retenez l’adage « Less is More« . Par exemple, le bandeau peut être enlevé et le texte placé dans le corps de l’annonce, à l’endroit « L’offre se termine bientôt. »

Odysem vous aide à créer des campagnes publicitaires Facebook Ads optimisées pour atteindre vos objectifs de croissance. Et si on parlait de votre projet ? Réservez un appel stratégique gratuit.

Les infractions de règles publicitaires Facebook les plus fréquentes et comment les éviter

Les attributs personnels

J’en ai parlé plus haut dans cet article dans la section sur les contenus interdits. Selon Facebook, « les publicités ne peuvent pas avoir d’affirmations ou d’insinuations directes ou indirectes concernant l’origine ethnique, la religion, les croyances, l’âge, l’orientation ou les pratiques sexuelles, l’identité de genre, le handicap, la santé physique ou mentale (y compris l’état de santé), la situation financière précaire, le statut d’électeur, l’appartenance à un syndicat, le casier judiciaire ou le nom d’une personne. »

Alors, comment faire ? Voici quelques exemples à faire ou à ne pas faire.

✅ C’est ok si :

  • La publicité décrit ou montre le produit ou le service
  • L’utilisation de « vous/autre » ne font pas référence à un attribut personnel

❌ C’est à retravailler si :

  • Le texte fait référence aux caractéristiques de l’individu ciblé
  • L’utilisation de « vous/autre » ne font pas référence à un attribut personnel

Analysons cette publicité. On remarque qu’elle décrit bien son produit et qu’elle n’emploie pas les termes vous/autre. À aucun moment, la publicité ne fait référence à l’âge ou à un problème de  fertilité.

Règle publicitaire Facebook attributs personnels

La publicité serait interdite par Facebook si elle commençait par un prénom ou en identifiant un genre spécifique. L’accroche « Rencontrez-vous des problèmes de fertilité ? » ne serait pas non plus acceptée car elle met en évidence un état de santé.

Que pensez-vous de cette annonce ?

Exemple publicité Facebook attributs personnels

Ici, on peut remarquer qu’elle cible uniquement les naturopathes. Bonne ou mauvaise pratique ? Aucune contre-indication quand il s’agit de la profession. Si l’accroche était « vous rencontrez des difficultés financières ? », la publicité serait interdite.

D’autres exemples avec l’âge et l’ethnie :

✅ « Une activité pour les seniors » ou « Une couche pour bébé » fonctionnent.

❌ « Rencontrez d’autres seniors » ou « Avez-vous plus de 18 ans » sont interdits parce que ces titres font référence à l’attribut personnel. Le terme « d’autres » implique que vous êtes dans cette catégorie, tout comme la mention de « plus de 18 ans ». Oui, il faut faire attention à chaque mot. 🤓.

Que pensez-vous de cette proposition : « Trouvez d’autres célibataires noirs et gays de moins de 30 ans » ?

❌ Facebook l’interdira directement puisqu’elle fait référence à l’âge (moins de 30 ans). Mais aussi à l’ethnie et à l’orientation sexuelle avec le terme « autres », ce qui suggère que vous en faites vous-même partie.

✅ Ici, il faut être plus généraliste : « Rencontrez des hommes noirs célibataires en ligne ».

Les contenus sexuellement suggestifs

Cela passe par la nudité, des représentations de personnes dans des positions explicites ou suggestives ou encore sexuellement provocatrices.

Selon Facebook :

Exemples application règle publicitaire Facebook sur la nudité

Souvent, cette règle peut être transgressée par inattention. Par exemple, les visuels utilisés pour une marque de lingerie peuvent très rapidement être considérés comme des contenus sexuellement suggestifs.

Par exemple, une publicité comme celle-ci dessous pourrait poser problème :  

Règle publicitaire Facebook nudité

La solution est de s’assurer que les visuels créés ne soient pas trop “sexualisés”. C’est malheureusement très subjectif comme critère. Pour se donner une idée de ce qui est accepté par l’algorithme, je vous recommande d’utiliser l’outil “Facebook Ad Library”. Il permet d’analyser les publicités que vos concurrents diffusent.

À noter que les comptes publicitaires qui dépensent beaucoup d’argent sur Facebook Ads passent plus facilement à travers les mailles du filet… Donc l’idéal est d’analyser les pubs de concurrents de taille similaire.

Si une publicité est refusée à cause de cette règle malgré vos précautions, vous pouvez demander un examen du refus de votre annonce. Souvent, cet examen sera fait par un humain. Si votre visuel n’est réellement sexuellement suggestif, alors ça devrait passer !

Le mauvais choix de catégorie publicitaire

Lors de la création de votre publicité, la plateforme vous demande de choisir une catégorie. Facebook Ads distingue différents types de “catégories publicitaires spéciales” :

Catégorie spéciale publicité Facebook

Ces catégories publicitaires correspondent en réalité à des sujets sensibles soumis à des réglementations et des lois spécifiques dans certains pays.

À la suite des différents scandales au sein desquels Meta s’est retrouvé, ils ont dû mettre en place des actions pour se protéger. Et donc s’assurer que les lois en vigueur dans les différents pays soient respectées.

Par conséquent, Facebook vous oblige à sélectionner en amont la catégorie publicitaire spéciale qui vous correspond, si votre publicité en fait partie.

Selon la catégorie sélectionnée, l’outil de création de pub de Facebook Ads sera bridé à différents niveaux. Par exemple, pour la catégorie “Emploi”, les critères de ciblage sont beaucoup moins précis.

Vous pourrez cibler géographiquement dans un rayon de minimum 15km autour d’un point (contre 1km habituellement). Vous pouvez uniquement cibler des audiences similaires ou faire un ciblage avancé à l’aide d’intérêts très larges liés aux formations et intérêts professionnels des utilisateurs de Facebook.

Si vous diffusez une publicité qui correspond à une de ces catégories sans l’avoir mentionné au préalable, vous transgressez les règles. Par conséquent, votre annonce sera refusée ! Pour éviter cela, assurez-vous de toujours vérifier si votre campagne ne rentre pas dans une de ces catégories !

L’utilisation de la marque Facebook

Meta est très strict en ce qui concerne l’utilisation de ses éléments de communication. Par exemple, on ne peut pas modifier la couleur ou la typographie du logo. On ne peut pas non plus mentionner Facebook uniquement dans le but de promouvoir sa publicité.

Les annonces sponsorisées renvoyant à un contenu Facebook doivent y faire référence de manière limitée. Juste pour clarifier la destination de la publicité (Pages, groupes, évènements ou des sites utilisant Facebook Login).

Par exemple, cette publicité n’est pas conforme. Parce qu’elle présente Facebook comme un élément distinctif du contenu publicitaire. Mais elle passe.

Règle publicitaire Facebook noms de marque

C’est aussi le cas de certains marketeurs qui diffusent de la publicité pour vendre leurs formations sur Facebook Ads ! Il faut juste s’assurer de bien faire attention à la manière dont les marques Facebook / Instagram sont utilisées.

Exemple règle publicitaire nom de marque Facebook

Et si nous parlions de vos objectifs de croissance ? Odysem vous accompagne dans la création et la diffusion de campagnes publicitaires Facebook Ads optimisées. Réservez un appel stratégique gratuit pour parler de votre activité.

Quels sont les risques et conséquences en cas de non-respect des règles publicitaires Facebook ?

Et si votre publicité ne respecte pas les règles Facebook, que se passerait-il vraiment ?

2 cas de figure existent :

  • soit votre publicité sera rejetée : comme dit précédemment, cette situation arrive si votre annonce enfreint les règles de Facebook ;
  • soit votre compte publicitaire sera désactivé : c’est la pire situation, qui entraîne une impossibilité de diffuser la moindre annonce.

Je vous explique tout cela ci-dessous.

La publicité Facebook rejetée

Votre publicité Facebook pour être rejetée pour 5 principales raisons :

  • Votre annonce ou votre page de destination contiennent du contenu interdit. Pour éviter ce désagrément, analysez tous vos textes et visuels de votre publicité et de votre landing page. Le plus souvent, c’est la règle sur les « Attributs personnels » qui est en cause.
  • Votre page de destination est considérée comme un “piège”. Meta considère ainsi votre landing page si elle ne possède pas au moins 2 ou 3 liens vers d’autres pages de votre site. Un lien indispensable est celui qui pointe vers votre page de politique de confidentialité.
  • Meta vous accuse de tactiques de contournement de l’examen de vos annonces. C’est souvent le cas lorsque vous réalisez de l’A/B test de votre page de destination, fonctionnant sur base de redirections.
  • Vous utilisez trop d’emojis dans le texte de votre publicité. Facebook pénalise ce type d’annonce, car avant 2020 de nombreux annonceurs exagéraient sur les émojis pour attirer l’attention. Si vous voulez un conseil, utilisez les emojis avec parcimonie.
  • Votre landing page contient un popup. Selon Facebook, un popup fournit une mauvaise expérience utilisateur. C’est pour cela qu’il pénalise cette pratique.

Je dois vous parler ici du score de confiance. Facebook vous attribue un score en fonction de votre utilisation de la plateforme et des « infractions » que vous commettez. Une publicité rejetée est considérée comme une infraction. Plus vous en avez, moins votre score de confiance sera bon. En dépassant un certain seuil, Facebook restreindra votre accès à la plateforme. L’entreprise peut aller jusqu’à désactiver votre compte publicitaire. Aussi simplement que cela 😬.

Cependant, vous pouvez montrer au prof Facebook, le bon élève que vous êtes en annulant ce mauvais point. Mais comment ?

Notre ami Facebook laisse 2 possibilités :

  • soit de modifier la publicité rejetée
  • Soit de demander un examen

Mon premier conseil ? Ne foncez pas tête baissée sur l’une des deux options. Prenez d’abord le temps  de :

  • consulter les règles publicitaires Facebook non respectées. Facebook vous explique celles que vous avez enfreintes. Puis, analysez-les au contenu de votre annonce ;
  • corrigez les erreurs de votre publicité Facebook rejetée ;
  • Si le rejet de votre publicité persiste, demandez un examen. Généralement exécuté par un humain, ce dernier approuvera votre annonce si l’algorithme l’avait détectée comme un faux positif.

Pour en savoir plus et connaître comment remédier aux publicités rejetées, consultez notre article sur que faire en cas de publicité Facebook rejetée ?

Le compte publicitaire Facebook désactivé

Publicité mainte fois refusée, tactique de contournement, suspicion de compte piraté… et bam, vous voilà avec votre compte publicitaire désactivé. Les chefs d’entreprises et les responsables marketing redoutent tous cette image.

Compte publicitaire Facebook désactivé

Et je les comprends, les conséquences peuvent être désastreuses. Un compte publicitaire désactivé entraîne la cessation de toutes les publicités en cours et d’en créer de nouvelles. Il est aussi impossible de modifier quoique ce soit dans votre compte publicitaire.

Cela peut aller plus loin en désactivant votre compte Business Manager. Ce dernier sert à gérer tous les outils Meta liés à votre entreprise en un seul endroit (Instagram, Page Facebook, compte Whatsapp Business, compte publicitaire…). Impossible alors de modifier quelque chose dans l’interface.

Il existe 6 raisons courantes pour lesquelles Facebook a désactivé votre compte publicitaire :

  • plusieurs publicités ont été rejetées en peu de temps (c’est ce que je vous expliquais un paragraphe précédent 😉) ;
  • Meta a identifié une activité suspecte sur l’utilisation de votre compte publicitaire ou Business Manager. Il peut s’agir par exemple d’un collaborateur qui se connecte depuis un appareil inconnu ou depuis la Chine alors que vous êtes d’habitude en Belgique. Un autre exemple serait que vous venez de créer votre compte et vous lancez tout de suite une campagne avec un budget conséquent (ex: 100€/jour) ;
  • Les informations liées à l’identité de votre entreprise sont incomplètes. C’est l’une des erreurs courantes. Ici, le chef d’entreprise n’a pas indiqué le n° de TVA, le site web…
  • Un risque de piratage important causé par la non activation de la double authentification par les administrateurs du compte publicitaire.
  • Le moyen de paiement associé à votre compte pose problème. Cela peut être dû à une date de validité dépassée, à l’atteinte de la limite de dépenses ou encore le nom de son titulaire qui ne correspond à aucun administrateur du compte.
  • Le nom du profil Facebook de l’administrateur n’est pas identique à celui sur ses papiers d’identité.

Pour réactiver votre compte publicitaire Facebook, il y existe 4 solutions :

  • contacter le support Facebook et/ou demander un examen de votre compte publicitaire,
  • créer un nouveau compte personnel Facebook,
  • créer un nouveau compte publicitaire Facebook
  • créer un nouveau Business Manager

Pour aller plus loin, je vous explique étape par étape comment faire pour maximiser vos chances de récupérer votre compte publicitaire désactivé dans cet article.

Conclusion

La priorité absolue de Meta, et donc de Facebook, est d’avoir la meilleure expérience pour les utilisateurs de la plateforme. Logique, si Facebook perd ses utilisateurs, les marques ne voudront plus communiquer, et Facebook perdra ses revenus.

C’est dans cette perspective que le réseau social a mis en place une liste de 8 grandes règles publicitaires à respecter par tous les annonceurs. Malheureusement, les infractions sont fréquentes. Elles concernent le plus souvent les attributs personnels, les contenus sexuellement suggestifs, le mauvais choix de catégorie publicitaire et l’utilisation de la marque Facebook.

Si la plateforme de Marc Zuckerberg pense qu’un annonceur affecte négativement l’expérience des utilisateurs, il n’hésitera pas à le sanctionner. Cela peut aller d’une simple restriction à l’interdiction d’utiliser les fonctionnalités de Facebook. Maintenant, vous avez toutes les cartes en main pour éviter les problèmes et vous prémunir des mauvaises surprises.

Odysem est à vos côtés pour vous aider à créer des campagnes publicitaires Facebook Ads optimisées pour atteindre vos objectifs de croissance. Parlons de votre activité, réservez un appel stratégique gratuit maintenant.

Décuplons ensemble les performances de vos campagnes Facebook Ads

Jean-Christophe Pâque
Jean-Christophe Pâque
Co-fondateur d'Odysem et consultant en marketing digital orienté résultats. Je suis spécialisé dans l'élaboration de stratégies marketing de croissance, la publicité et la création de contenu. Originaire de Liège (Belgique), je suis passionné de voyages, musique électronique, développement personnel et gastronomie. LinkedIn | Facebook

2 réponses sur “Règles publicitaires Facebook : comment éviter les problèmes”

  1. J’en suis ravie je viens d’apprendre beaucoup de chose que je ne comprenais pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *